Un collectif d’avocats de Gilets Jaunes saisissent l’ONU pour dénoncer les entraves juridiques à la liberté de manifester et dénoncer les violences policières et juridiques. Une démarche qui vise à mettre le gouvernement face à ses responsabilités. L’avocat de Stéphane Trouille, Raphaël Kempf, ainsi que celle de Tom Bignami, Alice Becker, sont avec cinq confrères et consoeurs, à l’origine de la saisine du Rapporteur Spécial de l’ONU du 14 février. Lisez l’article complet sur le site de Radio Parleur.